Comment se compose un orchestre de musique classique ?

Même si elle a perdu quelques plumes, la musique classique continue de faire de nombreux mélomanes. Appréciée pour la sensibilité et le plaisir auditif qu’elle procure, sa beauté provient de la symphonie des instruments qui la compose. Elle est jouée par un orchestre constitué de plusieurs membres. Mais comment se compose un orchestre de musique classique ?

Qu’est-ce qu’un orchestre musical ?

Un orchestre est un groupement de musiciens instrumentistes qui se réunissent pour la présentation d’une pièce musicale avec généralement à sa tête un compositeur comme chef d’orchestre. Le nombre d’instrumentistes varie en fonction du genre musicale, mais aussi de l’époque des chants que comporte le répertoire à présenter. Il se compose d’un ensemble d’instruments de musique regroupé en plusieurs familles. On peut notamment citer les instruments à cordes, en cuivre, en percussions et en bois. Sa composition varie en fonction du type de pièce musicale à présenter. Cela veut dire qu’elle ne sera pas toujours la même pour un orchestre d’harmonie, un orchestre symphonique ou un orchestre classique par exemple.

Composition d’un orchestre de musique classique

Un orchestre de musique classique se compose généralement de quatre familles d’instruments de musique. Cependant, il faut noter qu’en fonction du répertoire à présenter le nombre de familles d’instruments peut s’agrandir.

Les cordes

Les instruments à cordes constituent la famille d’instruments la plus importante d’un orchestre de musique classique. Il s’agit de la pièce maîtresse de l’orchestre et plus précisément de sa base sonore. Le son produit par ces instruments est issu de la vibration des cordes sous l’action de l’archet. On peut toutefois les jouer directement avec les doigts sur les cordes. Souvent composés d’une dizaine ou d’une vingtaine d’instrumentistes, ils sont regroupés en plusieurs petits groupes de sous-famille. On peut notamment citer : le violon, l’alto, le violoncelle et la contrebasse.

Les bois

C’est la première grande famille des instruments à vent ayant des sonorités douces et colorées. Cependant, elle présente une grande variété dans la conception de ses composants. Certains instruments à vent présentent des anches simples, des anches doubles ou restent sans anches. On pourrait citer par exemple les flûtes, les hautbois, les bassons et les clarinettes.

Les cuivres

La famille des instruments en cuivre constitue la deuxième grande famille d’instruments à vent. À l’opposé de la première grande famille d’instruments à vent, elle apporte de l’éclat et de la puissance à l’orchestre. Rappelons qu’autrefois, ces instruments étaient utilisés pour le jeu en plein air dans la rue compte tenu de la puissance sonore qu’ils dégagent. C’est justement la raison pour laquelle dans un orchestre, on les retrouve derrière, tout au fond. Parmi ceux-ci, on retrouve la trompette, le trombone, les cors et parfois le saxophone.

Les percussions

Les percussions constituent la plus grande famille d’instrument de musique. Elles restent très variées. Cette famille est composée de plus d’une centaine d’instruments de musique regroupée en de petits groupes. Nous pouvons citer les métaux (les tams, les crotales, les cymbales et les gongs), les peaux (les grosses caisses, les caisses claires, les timbales, les toms, les tambours militaires, les tambours de basque), les claviers (le Célesta, le xylophone). À cette liste s’ajoutent quelques accessoires pouvant produire des sonorités percutantes tels que les castagnettes, les triangles, les Wood Block, les crécelles et bien d’autres. Cependant, les timbales sont les percussions les plus utilisées dans un orchestre.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.