La musique classique en Bretagne

La musique traditionnelle bretonne était déjà militante à l’origine. Elle se référait à un passé glorieux et portait un regard critique sur l’évolution des conditions sociale et économique de la région. Elle va d’ailleurs façonner la musique classique de cette partie de la France et faire connaître des compositeurs de grande renommée. Quels sont donc les musiciens classiques bretons les plus connus ? Découvrez ici les origines de la musique classique bretonne et ses figures les plus célèbres.

Origine de la musique classique bretonne

Les mélodies classiques bretonnes sont des sonorités teintées d’une forte coloration nationaliste. Elles sont copiées sur le modèle russe du XIXe siècle introduit par le groupe des cinq. Ce style musical constituait un moyen d’affirmation de l’identité russe menacée d’extinction par une européanisation des cultures qui n’était pas souhaitée de tous. Ce nouveau courant permet de passer de l’oralité des rythmes traditionnels à une musique plus savante, une musique écrite. Cette nouvelle forme inspira les compositeurs bretons pour l’élaboration d’un courant classique qui exprime mieux l’identité de leur région. Ils s’appuieront pour cela sur des faits de société propre à leur communauté. Les paroles des mélodies populaires, le souvenir de l’histoire, l’évocation des légendes, l’explication d’œuvres poétiques bretonnes constituent autant de supports mis au service des productions classiques de la Bretagne.

De célèbres précurseurs

L’association des compositeurs bretons crée le mouvement de musique de la Bretagne vers la fin du XIXe siècle. Cette organisation était composée de Louis Aubert, Paul Ladmirault, Louis Vuillemin, Collins, Duhamel, Ropartz, Paul Le Flem et de Martineau. Ils vont s’inspirer de ce qui s’est passé en Russie pour donner lieu au courant classique breton. La naissance de ce genre classique est rendue possible par le contexte bouillonnant d’identité nationale dans plusieurs pays européens. Ces précurseurs du classique breton ont laissé plusieurs œuvres qui continuent d’être visitées par les plus grands orchestres et par les interprètes les plus illustres. Même si les compositeurs de l’association de Bretagne sont à l’origine du mouvement et restent les plus connus, il paraît important de parler de la génération d’après.

Des pionniers très connus

Il faut noter le rôle important joué par plusieurs grands musiciens et compositeurs pionniers comme : Roland Becker, Gilles Serval, Adolphe Piriou, Roger Pénau, Bourgault-Ducoudray, Didier Squibian, Myrdhin, Jean-Michel Moal et surtout René Abjean. À seulement 17 ans, ce dernier monta son premier groupe vocal. Par ailleurs, il va élaborer une monographie sur la musique bretonne qu’il fera connaître en 1974.

La nouvelle génération et les festivals

Il ne faut pas oublier la nouvelle génération des musiciens classiques qui maintient le flambeau encore vif. Elle essaie à travers de grands festivals de promouvoir la culture bretonne par la musique classique. Les plus célèbres sont reconnus par la fédération des festivals de musique classique de Bretagne. Cette association met à la disposition de ses membres les moyens dont ils ont besoin pour une performance artistique plus grande. De grands orchestres participent aussi au maintien et au rayonnement des rythmes classique de la Bretagne. L’orchestre symphonique de Bretagne en est une parfaite illustration.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *